As-tu besoin d’attendre le bon moment avant de passer à l’action ?
D’attendre que toutes les conditions soient réunies ?

J’ai mis 6 mois avant d’oser lancer le podcast car justement, ce « n’était jamais le bon moment ».

Je te partage ce que j’ai retiré de cette expérience.

Bonne écoute :)

Podcast

Version écrite

As-tu besoin d’attendre que toutes les conditions soient réunies avant de passer à l’action ?
D’attendre le bon moment ?

Es-tu toi aussi adepte du « oui mais » ?
« Oui mais il me manque ci »
« Ouais mais je ne suis pas légitime »
« Oui mais j’ai un doute »
« Oui mais, ce n’est pas le bon moment ! »

Les « oui mais » sont bien souvent des excuses qu’on se donne pour ne pas affronter nos peurs.

Peur de l’inconnu, de l’échec, de réussir aussi parfois, la peur de ne pas être parfait, d’être différente, d’être jugé, rejeté etc etc.

On a toutes nos peurs personnelles qui nous freinent à agir ! 

 

On le sait, penser, réfléchir, anticiper, et cogiter ne suffit pas à faire avancer le Schimlblick !

Si nous voulons opérer des changements dans nos vies, la clé reste bien le passage à l’action.

Attendre le bon moment pour se lancer nous pousse à remettre à plus tard, à procrastiner et donc, à rester dans une sorte d’inertie qui avouons-le, n’est pas très gratifiant. Sans compter la perte de temps qui s’accompagne paradoxalement d’une culpabilité.

Une lutte intérieure s’installe entre le « j’ai envie de » et le « oui mais ».

 

L’idée d’animer un podcast m’est venue en Juillet 2018.
Créer sa vie Podcast a vu le jour en Décembre 2018.

Que s’est-il passé pendant ces 6 mois ?

Beaucoup de questionnements.

Suis-je bien légitime à animer un podcast ?
Vais-je réussir à proposer un contenu audio alors que je suis bien plus à l’aise à l’écrit ?
Oui mais, je n’ai ni micro ni logiciel d’édition.
Puis de toute façon, je n’ai pas d’idées de nom pour ce podcast.
Que vais-je utiliser en guise de logo ? Je ne suis pas graphiste !

J’étais tiraillé entre ces excuses et l’envie de partager du contenu sur Internet. 

Puis (au bout de 6 mois quand même…), je me suis dis « Marie, fais simple. Fais avec les moyens du bord »

Je me suis lancée sans me sentir à 100% légitime à parler de développement personnel sur Internet.
J’ai utilisé le micro du kit main libre de mon téléphone et un logiciel de montage vidéo non approprié à l’audio, mais qui faisait l’affaire
J’ai fini par trouver un nom de podcast un peu mièvre et bidouillé une image sous Photoshop qui n’était pas très transcendante.

Je me disais qu’il serait toujours temps d’optimiser les choses par la suite, que le principal était de me mettre le pied à l’étrier. 

Et c’est ce qu’il s’est passé.

Depuis le lancement du podcast, j’ai changé l’image de présentation du podcast, j’ai apporté des modifications au niveau de la musique d’introduction de chaque épisode.

Le titre « Créer sa vie » ne me convient toujours pas, le son mérite d’être optimisé, mais je me laisse le temps. 

Parce que finalement, qu’est-ce qui est important pour moi là-dedans ?

Partager mes idées, mes réflexions, aider les personnes qui m’écoutent comme je peux. J’aimerais réussir à inspirer les femmes. Que ça fasse tilt’ là-haut et qu’elles osent vivre leur authenticité. 

Ce qui est important, donc, c’est le message que je veux faire passer. 

Le reste, ce sont des détails, des fioritures.

 

Le lancement de ce podcast « imparfait » m’a apporté que du positif.

Ça m’a permit de rencontrer de nouvelles personnes et de me faire connaitre en tant que Coach de vie, à l’heure où je n’étais encore qu’en formation. Cette fois-ci, pas question d’attendre 6 mois ! 

J’ai rencontré des personnes qui m’ont fait confiance pour que je les coache.
Une super belle opportunité de pratiquer mon nouveau métier.
J’ai fait un bon énorme dans mon apprentissage.
J’ai eu la confirmation que ce métier était fait pour moi, que j’étais faite pour ça et que j’avais enfin trouver ma place !

Ce qui, tu l’imagines, n’a fait que renforcé ma motivation à continuer. 

Pourtant, j’ai coaché sans être certifiée au début. Autant te dire que je ne me sentais pas très légitime à ce moment-là…

J’ai réussi à passer outre (j’avoue que l’aval de mon formateur a aidé un peu !).

Disons que les choses étaient claires dès le départ avec ces personnes.
Elles savaient qu’elles allaient faire office de « cobayes » en quelques sortes.

Je me souviens que mon manque de confiance m’a même fait leur dire : 
« Ne vous inquiètez pas, le pire qu’il puisse arriver est qu’il ne se passe rien. Quoiqu’il arrive un coaching ne vous fera pas tomber plus bas ».

Ils ont rient. 

Finalement, ils ont tous connu eu des transformations dans leur vie. 

Passer à l’action en transformant une intention en acte concret nous pousse à continuer.

L’action est un moteur.

As-tu déjà expérimenter le « moins j’en fait, moins j’ai envie d’en faire ? »

Tu verras que l’inverse fonctionne aussi ! 

Le plus difficile finalement, c’est le démarrage. Et pour ça, je n’ai pas de recette miracle. Fais les choses, point. 

Je te suggère tout de même l’épisode 23 qui t’apportera quelques pistes pour te lancer. 

 

Avoir attendu 6 mois avant de lancer mon podcast m’a fait perdre du temps, et paradoxalement, de l’énergie.

Mais ça m’aura apprit une chose :

« Mieux vaut une action imparfaite, qu’une parfaite inaction »

Cette citation de Gorrety Feirrera  me suit partout cette année et fait la peau à mes « oui mais ».

Ce qui compte c’est le passage à l’action. 

De faire ce que tu as envie de faire et non pas de t’attarder sur le « comment » tu vas le faire, il sera toujours temps d’optimiser les choses par la suite.

 

Si tu as envie de te mettre au yoga, n’attends pas d’avoir le tapis de super compétition, fais sans. Au début le yoga  se pratiquait à même le sol. Teste, vois si la discipline te convient et investi après :)

Si tu as envie de t’initier aux outils de développement personnel créatifs (au hasard) que je propose su mon site, inutile d’attendre d’avoir un beau carné dédié. Quelques feuilles volantes, des crayons de couleurs et roule ! 

Le fait de vouloir attendre le bon moment est souvent lié à une tendance au perfectionnisme. Cette chose qui nous pousse à avoir le total contrôle sur les choses de sorte que « tout soit parfaitement parfait ».

J’y reviendrais la semaine prochaine dans le podcast :)

Si ça t’intéresse, n’hésite pas à t’abonner pour ne pas le rater ! 

 

« N’attendez pas ! Le moment parfait n’existe pas. Débutez là où vous êtes et travaillez avec les outils que vous avez à votre disposition. De meilleurs outils seront trouvés en cours de route ! » – Napoleon HILL

 

Références de l’épisode

23 – Comment tenir bon quand on en peut plus ?

 

Rejoindre L’Escapade Créative 

Et recevoir 3 exercices créatifs pour aller à la rencontre de soi en guise de cadeau de bienvenue

S’abonner à Créer sa Vie Mail

Pour recevoir les versions écrites des épisodes du podcast directement dans ta boite mail ! 

Me rejoindre sur les réseaux sociaux

Facebook
Instagram

Soutenir le podcast

En laissant le plein d’étoiles et de commentaires sur Itunes (un grand merci !)

Ne rater aucun épisode du podcast

En s’abonnant sur Itunes, Google Podcast, Spotify, SoundcloudYoutube ou toute autre agrégateur de podcast

A bientôt !

Image : Freepik

Pin It on Pinterest